L’ActualitĂ© de Lien Social RSS


🖋 Autoportrait de travailleur social ‱ LĂ©a Turchi, assistante de service social, coordinatrice Ă  la mission interface au Samusocial de Paris

Autoportrait de travailleur social. LĂ©a Turchi, assistante de service social, coordinatrice Ă  la mission interface au Samusocial de Paris (1).

« Ă‰douard Gardella qualifie les travailleurs sociaux de "funambules du tact"  »


Quel mot, adjectif, associez-vous spontanĂ©ment au travail social ?

« Funambule ». J’ai eu la chance de participer Ă  un sĂ©minaire animĂ© par Édouard Gardella qui qualifiait le travail social mais surtout les travailleurs sociaux de « funambules du tact ». Car nous devons « approcher sans offenser, faire dire sans soutirer, proposer sans imposer, servir sans s’asservir, quitter sans dĂ©laisser... ».
Cette approche m’a beaucoup parlĂ© sur notre positionnement en mouvement constant dans le travail social.


Pour quelles raisons avez-vous choisi votre mĂ©tier ?

Je pense que j’ai toujours Ă©tĂ© sensible et interrogative sur la sociĂ©tĂ©, le monde en gĂ©nĂ©ral ; je voulais m’engager dans un mĂ©tier oĂč je puisse avoir une influence sur les disparitĂ©s, les injustices. J’étais collĂ©gienne quand je me suis projetĂ©e dans le mĂ©tier d’assistante de service social.


Quelle formation avez-vous suivie ?

À la sortie de mon bac Ă©conomique et social, je me suis engagĂ©e dans la formation de l’école rĂ©gionale d’assistants de service social (ERASS) du CHU de Toulouse-Purpan. J’ai fait un stage en service de Psychiatrie adulte, en centre de rĂ©Ă©ducation professionnelle et en polyvalence de secteur.


Quel est votre meilleur souvenir professionnel ?

Question trĂšs difficile au regard de tous les moments authentiques passĂ©s auprĂšs des personnes accompagnĂ©es. Le plus rĂ©cent est l’admission d’un monsieur de 66 ans au sein d’une maison des Petites SƓurs des Pauvres. Un monsieur qui aprĂšs une longue vie d’errance au sein des centres d’hĂ©bergement d’urgence, des mĂ©tros et des rues parisiennes, Ă©tait prĂȘt Ă  avoir un toit car il ne souhaitait pas mourir dans la rue aprĂšs la perte d’un de ses amis de route qui l’a beaucoup marquĂ©. La maraude, l’infirmiĂšre et la tutrice de Monsieur Ă©taient tous prĂ©sents lors de cette admission, trĂšs Ă©mouvante. Monsieur Ă©tait trĂšs reconnaissant du travail d’équipe fait autour de lui et trĂšs lucide sur tout le chemin qu’il avait parcouru, lui, pour en arriver lĂ .


Le pire ?

Lorsque j’étais assistante de service social en centre d’hĂ©bergement pour demandeurs d’asile, la police aux frontiĂšres est venue sans nous prĂ©venir contrĂŽler les personnes assignĂ©es Ă  rĂ©sidence en utilisant mon bureau. J’ai imaginĂ© le ressenti des personnes qui pensant entrer dans mon bureau, sont tombĂ©es sur la police aux frontiĂšres.


Quel est votre livre de chevet ?

Au cƓur des relations d’aide, de Jean-Paul Fluteau (Éd. J. Lyon, 2010), une petite bible sur la thĂ©orie et la pratique qui me suit depuis mon entrĂ©e Ă  l’école d’assistants de service social.



(1) Une équipe mobile de coordination médico-sociale au service de la personne ùgée en précarité.

Retrouvez les précédents autoportraits

🖋 Murielle A., Ă©ducatrice spĂ©cialisĂ©e en centre d’hĂ©bergement et de rĂ©insertion sociale (CHRS)

🖋 Thierry Trontin, co-gĂ©rant de la SCOP Voyageurs-Éducateurs et d’un lieu de vie et d’accueil

🖋 Laurence, rĂ©fĂ©rente de parcours du Programme de rĂ©ussite Ă©ducative

🖋 Romain Dutter, ex-coordinateur culturel au centre pĂ©nitentiaire de Fresnes

🖋 Yazid Kherfi, mĂ©diateur tout terrain

🖋 Claude, assistante de service social en polyvalence de secteur

🖋 Patrick Norynberg, formateur consultant en politique publique, cofondateur et prĂ©sident de la RĂ©gie de quartier du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis)

🖋 Émilie Philippe, Ă©ducatrice de jeunes enfants, membre du collectif Pas de bĂ©bĂ©s Ă  la consigne depuis sa crĂ©ation en 2009.

🖋 Florent GuĂ©guen, directeur de la FĂ©dĂ©ration des acteurs de la solidaritĂ© (FAS)


Vous ĂȘtes tentĂ©s par l’exercice d’autoportrait de travailleur social ? Vous souhaitez partager votre expĂ©rience ? N’hĂ©sitez Ă  nous contacter Ă  l’adresse suivante : katia.rouff@lien-social.com