L’ActualitĂ© de Lien Social RSS


🖋 Autoportrait de travailleur social ‱ Yazid Kherfi, mĂ©diateur tout terrain

Autoportrait de Yazid Kherfi, médiateur tout terrain


« Je crois dans les rencontres car il se passe toujours quelque chose »
Quel mot, adjectif, associez-vous spontanĂ©ment au travail social ?

Belles rencontres.


Pour quelles raisons avez-vous choisi votre mĂ©tier ?

Pour aider les autres. J’ai Ă©tĂ© dĂ©linquant, j’ai envie d’aider les jeunes qui se trouvent sur une mauvaise pente. J’ai vĂ©cu dans les quartiers, j’ai envie de travailler auprĂšs de leurs jeunes habitants. Je suis allĂ© Ă  l’école, j’ai envie de former les autres. J’ai sĂ©journĂ© en prison, j’ai envie de dialoguer avec les dĂ©tenus


Quelle formation avez-vous suivie ?

J’ai suivi plusieurs formations et dĂ©crochĂ© le Brevet d’État d’animateur technicien de l’Ă©ducation populaire et de la jeunesse (Beatep) (1), une licence de sciences de l’éducation et un master en IngĂ©nierie de la sĂ©curitĂ©. La formation la plus importante est celle que j’ai suivie durant un an avec Charles Rojzman sur la thĂ©rapie sociale.


Quel est votre meilleur souvenir professionnel ?

J’interviens en dĂ©tention depuis dix ans, j’organise des dĂ©bats. C’est lĂ  que j’ai fait les plus belles rencontres avec des personnes qui ont lu mon livre et me disent :
« Yazid, ton bouquin m’a fait rĂ©flĂ©chir  » ou « Il m’a donnĂ© envie de changer ». J’ai aussi rencontrĂ© un dĂ©tenu qui suit les traces de l’association MĂ©diation nomade que j’ai fondĂ©e (2). Le soir entre 20 h et minuit, je me pose avec mon camion au bas des immeubles des quartiers populaires franciliens pour y rencontrer les jeunes qui traĂźnent et s’ennuient. J’installe des tables, j’offre un thĂ© Ă  la menthe, je propose des jeux de sociĂ©tĂ©. J’invite aussi les travailleurs sociaux (animateurs, mĂ©diateurs, Ă©ducateurs spĂ©cialisĂ©s). Je convie parfois des Ă©lus et des policiers qui parlent souvent des jeunes sans jamais les voir. Je crois dans les rencontres car il se passe toujours quelque chose.
Pour revenir Ă  cet ancien dĂ©tenu rencontrĂ© en prison, aujourd’hui ĂągĂ© d’une quarantaine d’annĂ©es, il effectue les dĂ©marches auprĂšs de la mairie de Paris pour proposer une « mĂ©diation nomade » dans les quartiers populaires de la Capitale. À un moment donnĂ©, on devient un exemple.


Quel est votre pire souvenir ?

Mes pires souvenirs sont liĂ©s aux dĂ©tenus que j’ai aidĂ©s, soutenus, apprĂ©ciĂ©s et pour lesquels rien n’a fonctionnĂ© : ils n’ont trouvĂ© ni logement, ni travail, ni soutien de la part de leurs parents. Ils font une connerie et retournent en prison, je le vis comme un Ă©chec.


Quel est votre livre de chevet ?

Savoir vivre ensemble. Agir autrement contre le racisme et la violence
de Charles Rojzman et Sophie Pillods,
(Éd. La DĂ©couverte, 1998).

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
(1) Aujourd’hui Brevet professionnel de la jeunesse, de l’Ă©ducation populaire et du sport (BPJEPS).
(2) www.mediationnomade.fr



Yazid Kherfi est l’auteur de :
Guerrier non violent. Mon combat pour les quartiers, avec JosĂ©phine Lebard, Bahar Makoo, Éd. La DĂ©couverte, 2017.

Repris de justesse, avec VĂ©ronique Le Goaziou, Éd. La DĂ©couverte, 2000.



Retrouvez les précédents autoportraits

🖋 Murielle A., Ă©ducatrice spĂ©cialisĂ©e en centre d’hĂ©bergement et de rĂ©insertion sociale (CHRS)

🖋 Thierry Trontin, co-gĂ©rant de la SCOP Voyageurs-Éducateurs et d’un lieu de vie et d’accueil

🖋 Laurence, rĂ©fĂ©rente de parcours du Programme de rĂ©ussite Ă©ducative

🖋 Romain Dutter, ex-coordinateur culturel au centre pĂ©nitentiaire de Fresnes


Vous ĂȘtes tentĂ©s par l’exercice d’autoportrait de travailleur social ? Vous souhaitez partager votre expĂ©rience ? N’hĂ©sitez Ă  nous contacter Ă  l’adresse suivante : katia.rouff@lien-social.com