| Critiques de livres

Russian express

Alain Bellet


Éd. Le Muscadier, 2019, (99 p. – 9,50 € )

Thèmes : SDF, Errance

Road Movie russe
Youry Serkovitch est un enfant des rues, victime de la pauvreté endémique et de l’abandon de sa famille. Livré à lui-même, il tente de survivre, poursuivi en permanence
par des policiers faisant la chasse aux fugueurs pour les renvoyer dans l’orphelinat dont ils se sont enfuis. Ne pouvant arrêter la machine lancée contre lui, les accusations nombreuses et croisées des recherches judiciaires menaçant de le rattraper, il décide de fuir. Seule solution : quitter Moscou où il est devenu un paria sans feu, ni lieu et une ombre sans couleur.
Accroché sous un wagon du célèbre Transsibérien, un long périple commence à travers la Russie, les mains plongées dans un bain de graisse, les crampes dans un dos en bouillie et la poussière du ballast dans les poumons. Deux tueurs à ses trousses, il va croiser un couple de touristes occidentaux, une contrôleuse et une ouvrière qui chacun(e) à sa façon va contribuer à forger son destin.
Un roman haletant dont le suspense plonge le lecteur dans la terrible réalité d’une enfance sacrifiée.

Jacques Trémintin


Dans le même numéro

Critiques de livres

Julie Jézéquel et Baptiste Miremont,

L’école me déteste,

Hervé Mestron

Je suis venu te chercher

Mireille Disdero

Le prix de chaque jour

Jean-Luc Luciani

Barjoland

Fanny Vandermeersch

Phobie

Julia Billet et Manon Ficus

Des feuilles et des branches

Shigematsu Narumi

Running Girl, tome 1

Dominique Corazza

Temps de cerveau disponible

Isabelle Chaumard

Le sacrifié de Castelluccio

Philippe Pourtalet

Il minuscule

Philippe Amar

Le petit roi du monde