L’Actualité de Lien Social RSS


1er juillet 2014

Services des tutelles : une charte pour plus d’éthique

L’association des délégués et personnels des services de tutelles (ANDP) est composée pour l’essentiel de mandataires judiciaires à la protection des majeurs (MJPM). Après un référentiel métier diffusé voici un an, l’association propose aujourd’hui une charte professionnelle de 15 articles posant quelques fondamentaux, introduisant une déontologie pour le MJPM et « favorisant l’éthique dans les situations singulières et difficiles dans lesquelles [il se trouve] pris au quotidien ». Le but revendiqué n’est pas seulement d’encadrer les risques de dérives mais aussi de « valoriser et légitimer » les MJPM dans leurs spécificités.

www.andp.fr


1er juillet 2014

Prisons en surchauffe... Un été brûlant ?

L’Observatoire de la privation de liberté et des sanctions et mesures appliquées dans la communauté (OPALE, géré par le chercheur Pierre-Victor Tournier) livre une fois de plus ses chiffres alarmants : au 1er juin, 68 648 personnes étaient détenues (sur 80 874 personnes sous écrou). Les mineurs détenus, eux, sont au nombre de 809, dont 283 (soit 35 %) le sont dans des établissements pénitentiaires pour mineurs (EPM), particulièrement sous-occupés. La surpopulation carcérale est en hausse depuis un an, et le nombre de détenus dormant sur un matelas posé à même le sol était de 1024 au 1er juin (pour 990 un an avant).

http://arpenter-champ-penal.blogspot.fr


1er juillet 2014

Éducateurs globe-trotteurs... Levée de fonds

Du 18 octobre au 1er novembre prochains, six adolescent(e)s et deux éducateurs du foyer Clair logis (75018) partiront s’immerger dans un foyer d’accueil cambodgien accueillant des mineurs orphelins affectés par le virus du VIH.

Ils rendront compte à Lien Social de leur expérience.

Une levée de fonds est organisée en ligne :

http://fr.ulule.com/foyer-cambodgien


4 juin 2014

Réforme pénale... Pour quand ?

Les chiffres s’envolent : au 1er mai dernier, 81 053 personnes étaient sous écrou dont 68645 détenus ; la durée moyenne de détention en 2013 a été estimée à 12,2 mois (record absolu). À la même date, 13 820 détenus étaient en surnombre dans les prisons françaises (+ 5,2 % en un an), dont 1157 dormaient sur un matelas posé à même le sol (+ 21 % en un an), « chiffres tabous que l’administration pénitentiaire se refuse à diffuser » selon l’Observatoire de la privation de liberté et des sanctions et mesures appliquées dans la communauté (OPALE). Le projet de loi sur la prévention de la récidive et l’individualisation des peines n’a jamais été aussi essentiel à discuter, et à adopter.
Fin mai, une pétition intitulée « Réforme pénale : pour un large consensus républicain » en direction des parlementaires engrangeait ses premières dizaines de signataires. La surpopulation carcérale favorise la récidive, estiment ceux-ci. Les peines de probation doivent être largement multipliées. L’État, enfin, doit construire de nouveaux établissements « où il n’y aura que des cellules individuelles, des prisons qui disposeront des infrastructures et des moyens permettant de faire en sorte que la journée de détention se passe hors de la cellule, dans les « lieux de vie » : ateliers, locaux de formation générale ou professionnelle, lieux d’activités culturelles ou sportives, espaces de promenade, lieux de soins, lieux de pratique religieuse, parloirs, etc. ».
Contact : pierre-victor.tournier@wanadoo


4 juin 2014

Précarité administrative : pour une carte de dix ans

« Rendez-nous la carte de résident ! ». Un manifeste, déjà signé par 121 organisations, défend la carte de résident de 10 ans alors que la délivrance d’une carte de séjour pluriannuelle semble s’inscrire dans le futur projet de loi immigration. Les signataires souhaitent la stabilité administrative pour tous ceux qui ont vocation à s’installer durablement en France. Les réformes successives ont détricoté le dispositif de la carte de résident, affirme le manifeste qui appelle au retour à cette philosophie d’un titre pérenne et refuse qu’en 2014 « les personnes étrangères qui ont construit leur vie en France soient maintenues dans l’insécurité d’un droit au séjour précaire ».


4 juin 2014

L’insatiable... Un site pour Cassandre

Après 19 ans d’existence, la revue Cassandre vient de lancer un site d’informations et de débats, gratuit dans un premier temps, qui va lui permettre de diffuser ses idées à un public plus large. Et c’est tant mieux...car cette revue propose des articles qu’on ne trouve pas ailleurs sur l’art, la culture, la société etc., avec une approche souvent engagée et toujours intelligente.
N’hésitez pas à vous rendre sur le site pour découvrir les archives. A terme l’abonnement sera de 5 euros par trimestre ou 20 euros par an.


10 avril 2014

le journal d’un éduc

Jean Cartry, alias Jean-Marie Servin, que nos lecteurs connaissent bien, compagnon de route de Lien Social depuis les origines, éducateur spécialisé, référence intellectuelle du secteur, auteur d’ouvrages chez Dunod, vient de créer un blog. Vous pourrez y retrouver sa plume, sa pensée, ses récits et ses réactions au fil des événements.


28 mars 2014

Usagers, votre santé, vos droits

Douze ans après la loi du 4 mars 2002 sur les droits des malades, l’information des usagers et des professionnels de la santé sur ces droits reste plus que jamais une priorité. Un sondage de 2011 souligne que 70 % des personnes interrogées ne les connaissent pas et 44 % d’entre elles pensent que l’autorisation de leur médecin est obligatoire pour accéder à leur dossier médical. Les professionnels de santé restent très démunis pour l’application du droit des malades dans la pratique quotidienne, faute de temps ou de formation. Aussi le ministère des Affaires sociales et de la Santé et le Défenseur des droits ont-ils publié le guide pratique : Usagers : votre santé, vos droits.


25 mars 2014

Justice des mineurs

L’ordonnance de 1945 sur la justice des mineurs n’en finit pas de se réformer (déjà trente- sept fois...). Mais une idée essentielle a été exprimée fin février par la garde des Sceaux, Christiane Taubira : il s’agit d’introduire le principe d’une « césure » dans le procès pénal. Ainsi, une première audience prononcerait la culpabilité du mineur délinquant, tout en prenant en charge le préjudice subi par la victime ; dans un second temps, une enquête approfondie aiderait à définir, pour ce mineur, la sanction
la plus adaptée. Ce procès en deux temps représenterait une véritable avancée pour la justice des mineurs.


13 mars 2014

Le dysfontionnement des maisons départementales des personnes handicapées

Les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) réussiront-elles un jour à améliorer leur traitement des demandes ? La question est aussi ancienne que leur existence. On connaît bien leurs dysfonctionnements : retard dans les réponses, orientations inadéquates, procédures parfois ubuesques... Dans les semaines qui viennent, une expérimentation sera menée dans plusieurs d’entre elles : baptisé Impact (« innover et moderniser les processus pour l’accès à la compensation des territoires), le projet a l’ambition de simplifier le processus, et donc de diminuer les délais de réponse. Rappelons que trois ou quatre mille places en établissements pour personnes handicapées doivent être ouvertes cette année, et que le plan autisme représente 3 400 places supplémentaires à créer d’ici 2017.