L’Actualité de Lien Social RSS


5 juin 2020

• TERRAIN - Journal de bord - Confinement : créativité et usure (2)

Par JS, chef de service éducatif.
Transition. Il faut l’exfiltrer du territoire ennemi ! Car l’ennemi, c’est le contact humain. C’est de plus en plus chaud cette histoire. Une éducatrice m’appelle. Elle veut revenir au front depuis sa Bretagne, malgré ses peurs et l’avis de sa famille. La ouf ! On organise l’exfiltration de notre volontaire et notre revenante courageuse mais flippée prend le relais par tranche de 48h. Alors il faut trouver sa doublure. Ça marche, mais le confinement a du plomb dans (...)


4 juin 2020

■ ACTU - Protection de l’enfance • Vacances méritées

Pour permettre aux enfants de partir en vacances après une période de confinement difficile, les équipes de protection de l’enfance ont anticipé : organisation de transferts et appel à des agences de voyages sociales.
Ouf ! Depuis le 2 juin, les centres de vacances et les hébergements collectifs rouvrent en zone verte ; les enfants et les jeunes de tout le territoire pourront partir en colonies de vacances à partir du 22 juin. Mais tout cela, les professionnels de la protection de l’enfance (...)


4 juin 2020

• TERRAIN - Journal de bord - Confinement : créativité et usure (1)

Par JS, chef de service éducatif.
Fixation. Le confinement va tomber. Il reste 4 gamins dans le service. On les garde mais un seul éducateur est présent. Il vient déjà de faire sa semaine de travail en 3 jours avec le week-end et le lundi. Un remplaçant ayant travaillé la nuit précédente au service, m’appelle et me dit : « Il est fatigué, il ne faut pas le laisser seul » Je lui réponds : « Merci de me l’avoir dit. Je ne l’avais pas perçu mais je m’en doutais. » A distance, difficile de se rendre compte (...)


29 mai 2020

• TERRAIN - Journal de bord - L’échappée brève, le retour.

Par Éric Jacquot.
Après 56 jours de confinement heureux, il a décidé de le rester par confort et aussi pour observer le monde d’après ! Le prince des aphorismes nous livre quelques maximes … dé confinées.
Bref barjotage : Barjoter c’est perdre un instant dans une réflexion sans but précis. Barjoter c’est bricoler de l’acceptable. Barjoter c’est faire un bricolage entre savoir et réalité. Barjoter c’est être sérieux sans se prendre au sérieux. Barjoter c’est prendre le temps de réfléchir et de se tromper. (...)


28 mai 2020

■ ACTU - Crise sanitaire • Mineurs abandonnés

« Si il n’y avait pas eu les associations et les collectifs, nous aurions eu des mineurs qui mourraient de faim et seraient à la rue en pleine crise sanitaire », Clémentine Bret, référente mineurs en danger de Médecins du Monde ne cache pas sa colère. Déjà abandonnés en temps normal, les mineurs en procédure pour faire reconnaître leur minorité et leur isolement se sont retrouvés totalement livrés à eux-mêmes pendant le confinement.
Malgré les nombreuses alertes, aucune aide, ni hébergement n’a été proposé (...)


28 mai 2020

• TERRAIN - Journal de bord - Brèves de pensée de confinée…qui sort pour aller travailler (3)

Par E.G., Travailleuse sociale.
4ème semaine de confinement : Encore une semaine devant nous. Situation sans fin. On n’aperçoit pas le bout. Pas de lueur. Nous avançons dans le noir. L’impatience rime avec tout. Mais surtout, nous prend au cou. Besoin de respirer. Besoin d’air. Un air d’ailleurs, avec une autre vue… Balcon vue sur la mer, prêt à y plonger. On est blasé mais on continu d’avancer. Avancer vers un espoir inconnu. Inconnu de tous. Trop de journées qui se ressemblent … et semblent (...)


27 mai 2020

• TERRAIN - Journal de bord - Brèves de pensée de confinée…qui sort pour aller travailler (2)

Par E.G., Travailleuse sociale.
3ème semaine de confinement : Après un week-end protégé avec mes êtres aimés, un confinement apaisant faisant oublier la réalité … La semaine repart. Le téléphone se remet à sonner. Les machines à laver sont de nouveau accaparées. Surement la résultante d’un week-end trop long, sans sentir de protection…tout au moins une présence rassurante. Un nouveau quotidien se crée … difficile à apprivoiser. Nous devons repenser à comment les aider. La journée part sur les chapeaux (...)


26 mai 2020

• TERRAIN - Journal de bord - Brèves de pensée de confinée…qui sort pour aller travailler (1)

Par E.G., Travailleuse sociale.
Panser les maux en écoutant les mots. La peur n’est pas un manque de courage, passer par-dessus est le courage.
2ème semaine de confinement L’heure d’aller travailler arrive…j’ai pas envie d’y aller ... je me rendors, mais le réveil sonne encore. Je n’ai pas le choix, il va falloir se lever. Il va falloir aller travailler. L’heure d’aller travailler arrive…j’ai pas envie d’y aller…on a fini de déjeuner. Je n’ai pas le choix. Il va falloir y aller. Une petite (...)


25 mai 2020

★ INITIATIVES - Travail social apprendre du confinement #2 - Accompagner autrement les familles et la parentalité.

Afin d’outiller les intervenants sociaux dans leurs pratiques professionnelles en cette période de réaménagements nombreux, la fédération des acteurs de la solidarité et l’ANAS se sont associées pour élaborer des mini-conférences de témoignages en ligne sur des sujets clés et pour lesquels intervenants sociaux de tous métiers ont dû s’adapter, innover et faire évoluer leur pratiques.
L’idée générale est de se poser ensemble la question de ce que nous retenons de cette période de confinement en matière (...)


25 mai 2020

• TERRAIN - Journal de bord - Ils seront diplômés en 2020

Par Céline ARBAUD, Formatrice.
16 mars 2020 allocution présidentielle, la décision tombe, le confinement est proclamé. En tant que formatrice cela suppose le télétravail, de repenser la pédagogie, l’accompagnement… Mais pour les étudiants… C’est la stupéfaction, dans un premier temps : suspension de stages, réserve nationale, réquisition par les employeurs pour les situations d’emploi. Et puis une interrogation : « Comment allons-nous passer notre diplôme ? » Face à cela, nous n’avons aucune réponse (...)