Le 22 juin 2006 | Dossiers

Le désir d’être parents chez les personnes déficientes intellectuelles

Philippe Gaberan

Thème : Sexualité

En 20 ans, l’évolution du regard porté sur les personnes en situation de handicap et la professionnalisation des équipes ont contribué à modifier l’approche de la maternité et de la parentalité au sein des structures ou services spécialisés

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Une recherche menée auprès de 700 couples et 1100 enfants

En 2004, Bertrand Coppin et son équipe de l’association Parent avec une déficience intellectuelle (PADI) ont mené une enquête auprès de services d’accompagnement à la vie sociale concernant 700 couples dont l’un des deux conjoints au moins a une (...)


« Elles ont des désirs du même type que la majorité d’entre nous »

De plus en plus souvent, les personnes avec une déficience intellectuelle expriment le désir de devenir parents. Si elles le souhaitent, les professionnels les accompagnent dans leur réflexion. Quand l’enfant est là, ils mettent en place un soutien à la parentalité et à la gestion du quotidien. Explications de Bertrand Coppin, directeur d’un centre de formation d’éducateurs spécialisés dans le Pas-de-Calais

Lire la suite…

Un accompagnement difficile

L’équipe de travailleurs sociaux du service de prévention et de protection de l’enfance Olga Spitzer à Paris expose les difficultés rencontrées dans la recherche d’un hébergement pour une jeune mère déficiente intellectuelle

Lire la suite…