N° 696 | Le 12 février 2004 | Dossiers

Que peut apporter l’ethnopsychiatrie au travail social ?

Propos recueillis par Katia Rouff

Thème : Psychiatrie

Marie Rose Moro, professeur de psychiatrie, dirige le service de psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Avicenne à Bobigny (93). Elle y anime des consultations transculturelles. Les séances durent en général deux heures et regroupent des thérapeutes et la famille élargie à tous ceux dont le patient désire la présence.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Que peut apporter l’ethnopsychiatrie au travail social ?

Nos références occidentales peuvent-elles suffire à appréhender les désordres psychiques de certaines familles migrantes ? Se sentant à cet égard démunis, des équipes éducatives, de même que des magistrats ou des médecins, ont recours à l’ethnopsychiatrie. Nous avons rencontré des professionnels se formant à cette approche qui consiste à tenir compte de la culture du sujet et de son groupe. Nous avons également interrogé Marie-Rose Moro, professeur de psychiatrie, qui nous a expliqué ce que sont les consultations transculturelles (lire …). Enfin Patrick Fermi et Fethi Benslama nous ont donné leurs points de vue sur cette méthode d’investigation « psychosociologique ». Le premier, psychologue clinicien, en est partisan (lire …), le second, psychanalyste, émet de sérieuses réserves (lire …)

Lire la suite…

Travail social : l’apport de de l’ethnopsychiatrie

Pour Patrick Fermi, diplômé en ethnologie, psychologue clinicien, il faut pouvoir écouter et comprendre le sens que « les gens donnent eux-mêmes à leurs habitudes, à leurs croyances, à leurs traditions, à leurs souffrances ». Pour cela pense Patrick Fermi : « L’ethnopsychanalyse est une approche possible »

Lire la suite…

Travail social : l’apport de l’ethnopsychiatrie

Pour Fethi Benslama, psychanalyste, maître de conférence à l’université Paris VII, l’ethnopsychiatrie veut ramener le sujet au bercail de la tradition parentale. Ainsi pense Fethi Benslama : « La compréhension de l’enfant par la culture est une illusion »

Lire la suite…