| Dossiers

Procès Supéri : quelle leçon pour la profession ?

Jacques Trémintin

Thème : Délinquance

Les médias avaient assuré à l’ex-directeur de Cheval pour Tous une couverture importante du temps de sa splendeur. Juste retour des choses, pour son procès aux assises, la presse était aussi au rendez-vous. Mais derrière le « super éducateur » violeur d’adolescents, se cache un autre scandale : l’incapacité d’un dispositif à répondre aux souffrances des jeunes les plus en difficulté

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

« Osons nous souvenir que peu de structures ont accepté ces jeunes »

Propos recueillis par Jacques Tréminitin
Tout en condamnant fermement les agressions sexuelles dont s’est rendu coupable François Supéri, vous avez affirmé, lors de son procès, que Cheval pour Tous avait été bénéfique pour de nombreux jeunes. Un adulte (...)