N° 616 | Le 4 avril 2002 | Dossiers

« Osons nous souvenir que peu de structures ont accepté ces jeunes »

L’analyse de Jean-Pierre Rosenczveig, Président du tribunal pour enfants de Bobigny

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner