| Dossiers

Les Gem, quand les malades psychiques s’organisent

Katia Rouff

Thème : Psychiatrie

Créés sous l’impulsion d’associations de familles et d’usagers de la psychiatrie, les groupes d’entraide mutuelle permettent aux personnes souffrant de troubles psychiques de rompre leur isolement, de s’entraider et de reprendre une place dans la cité. Si des dérives ont pu être observées, comportements trop directifs envers les usagers ou manque de formation de certains animateurs, ces groupes répondent à une attente et évitent bien des hospitalisations.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

En route vers l’utopie

Entretien avec Antoine Dubuisson, coordinateur de l’Association nationale d’expertise des groupes d’entraide mutuelle.

Lire la suite…

« La crainte principale est que le patient devienne une victime de l’entre soi et des effets miroirs qui peuvent naître dans ces groupes »

Entretien avec Didier Bromberg, praticien hospitalier à l’hôpital de Maison Blanche. Il a au cours de son parcours été responsable d’un hôpital de jour, d’un CATTP, d’un foyer de postcure, d’un placement familial et a exercé dans diverses institutions médico-sociales.

Lire la suite…

Une galerie pour briser la solitude des artistes

À Paris, le groupe d’entraide mutuelle Artame Gallery, fédère des artistes fragilisés par la maladie psychique. Lieu d’exposition, d’échange et de convivialité, il accueille de nombreux visiteurs, voisins et artistes du quartier.

Lire la suite…