N° 676 | Le 4 septembre 2003 | Dossiers

L’École de la deuxième chance, un nouvel outil d’insertion

Katia Rouff

Thème : École

L’École de la deuxième chance s’inscrit dans le dispositif d’insertion et de formation pour les jeunes de 18 à 25 ans qui ont un niveau scolaire trop faible et une expérience professionnelle insuffisante pour obtenir un emploi stable. Sa particularité ? Elle s’appuie sur un partenariat fort avec les entreprises et instaure un principe de validation des compétences personnelles et professionnelles.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Bien, mais peut mieux faire

Virginie Reynaud, conseillère emploi formation à la mission locale d’Aubervilliers (93) adresse des jeunes à l’École de la deuxième chance. Elle trouve que ce dispositif est très intéressant mais qu’il peut encore être amélioré. Par exemple, en acceptant les personnes avec un niveau d’étude ou un diplôme qui désirent reprendre leurs études

Lire la suite…

« Que veut faire la société de son école ? »

Pour Marie-Danielle Pierrelée, Principale du collège expérimental Anne Frank au Mans, l’École de la deuxième chance a ses mérites. Mais il ne faudrait pas oublier que c’est à l’école de donner à chaque enfant toutes les chances d’insertion.

Lire la suite…