N° 901 | Le 16 octobre 2008 | Dossiers

« Ils ont autant sinon plus besoin d’éducatif que de thérapeutique »

Propos recueillis par Caroline Lefebvre

Roland Coutenceau, psychiatre des hôpitaux, criminologue et président de la Ligue française de santé mentale, est membre d’un conseil de pilotage au ministère de la Justice sur la question des groupes de parole.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner