L’Actualité de Lien Social RSS


10 décembre 2014

Croix-Rouge : 8ème édition de "Tous en fête" pour les plus démunis

Plus de 55.000 personnes défavorisées ou isolées vont bénéficier dans toute la France d’une série de manifestations organisées par la Croix-Rouge autour de Noël : goûters, spectacles de cirque, repas festifs, marchés de Noël. Du 15 décembre au 5 janvier, "près de 300 événements festifs solidaires et intergénérationnels" seront organisés dans 225 structures régionales pour "faire oublier les difficultés du quotidien aux personnes en situation de précarité et d’isolement". Pour le lancement national de l’opération, mercredi soir, 2.000 bénéficiaires assisteront à une représentation exceptionnelle du Cirque Pinder, à Paris. La Croix-Rouge française accompagne toute l’année plus d’un million de personnes victimes de précarité, des personnes âgées, handicapées ou isolées. Elle compte 54.000 bénévoles et 18.000 salariés.


10 décembre 2014

Départements : 33,6 milliards d’euros pour l’action sociale en 2013

Les départements ont versé un nombre total de 3,8 millions de prestations d’aide sociale en 2013, soit 4% de plus que l’année précédente, notamment en raison d’une augmentation des allocataires (+8%) du revenu de solidarité active (RSA), selon un rapport de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) publié mercredi. Le nombre des aides aux personnes âgées et handicapées connaissent pour leur part une hausse semblable à celle de 2012 (respectivement +2% et +3%). En 2013, les départements ont ainsi versé près de 1,4 million, dont 1,2 million d’allocations personnalisées d’autonomie, aux personnes âgées ; 625.000 s’adressent à des personnes vivant en établissement et 794.000 à des personnes résidant à leur domicile. Deux personnes âgées bénéficiaires sur cinq vivent ainsi en établissement ou chez un particulier et trois sur cinq sont aidées à domicile, indique le document. En outre, 380.000 prestations, dont près de la moitié sont affectées à la prestation de compensation du handicap, ont été accordées aux personnes handicapées, selon le rapport. Les 307.000 mesures d’aide sociale à l’enfance (ASE) concernent les moins de 21 ans. En 2013, les enfants accueillis au titre de l’ASE ont été quasiment aussi nombreux que ceux suivis dans le cadre d’actions éducatives à domicile ou en milieu ouvert. Enfin, 1,7 million de prestations d’aide sociale ont été attribuées au titre de l’insertion, recouvrant essentiellement le versement du RSA socle (ex-RMI). Au total, les départements ont dépensé 33,6 milliards d’euros pour l’action sociale (enfance, personnes âgées, handicapées, RSA ...) en 2013, une hausse de 3,6% par rapport à l’année précédente, selon cette étude de l’Observatoire national de l’action sociale décentralisée (Odas).


9 décembre 2014

Secours Populaire : la tournée des "Pères Noël verts" est lancée

Le Secours Populaire a lancé lundi soir au siège de l’Unesco à Paris sa campagne annuelle des "Pères Noël verts", destinée à collecter des dons pour permettre aux plus démunis de passer des fêtes de fin d’année "dans la dignité". Les tuniques vertes du Secours Populaire multiplieront en décembre les actions solidaires dans toute la France, comme chaque année depuis 1976. Le Secours Populaire, qui soufflera ses 70 bougies en 2015 sous le patronage de l’Unesco, a prévu cette année une tournée internationale avec des Pères Noël envoyés en Bosnie-Herzégovine, au Chili, en Mauritanie, au Mexique, au Pérou, au Rwanda, au Salvador, en Serbie... En 2013, grâce à ses "Pères Noël verts", le Secours populaire a égayé le Noël de 174 870 familles, 154 280 enfants et 19 940 personnes âgées, assure l’association.


9 décembre 2014

Lorraine : des parents s’estimant privés de leurs enfants juchés sur un ancien puits de mine

Plusieurs parents s’estimant privés de leurs enfants après une séparation campent depuis samedi sur un ancien chevalement de mine à Freyming-Merlebach (Moselle). Les manifestants, qui ont déployé des banderoles sur le chevalement, sont déterminés à rester jusqu’à ce qu’un représentant de l’autorité judiciaire accepte de les rencontrer. Pour l’heure, le parquet voisin de Sarreguemines n’a pas l’intention d’accepter un entretien "qui serait de toute évidence stérile", a déclaré le substitut du procureur de Sarreguemines. Il ajoute : "Cela ne mènerait à rien" car les décisions de justice remises en cause par les manifestants ont été prises "soit par des juges des enfants, soit des juges aux affaires familiales", qui ne sont "pas forcément" du TGI de Sarreguemines, dans des contextes et sur des situations familiales que le tribunal "ignore totalement".


9 décembre 2014

Légion d’Honneur pour Jean-Pierre Crépieux, cofondateur de L’Arche

Jean-Pierre Crépieux, un des cofondateurs de la communauté de L’Arche qui accueille des personnes handicapées mentales, a été décoré de la Légion d’honneur lundi à l’Elysée par le président François Hollande. Le président de la République a retracé l’enfance douloureuse de Jean-Pierre Crépieux, septième d’une fratrie de huit, "séparé de (ses) frères et soeurs à 5 ans" pour être "placé dans une maison spécialisée à Sainte-Geneviève-des-Bois". Il a aussi évoqué la "joie de vivre" de celui qui après avoir connu "la rue et l’abandon", fut accueilli à 20 ans dans la première communauté de l’organisation, créée en 1964 par Jean Vanier, à Trosly-Breuil, une petite commune de l’Oise. Agé de 70 ans, Jean-Pierre Crépieux vit aujourd’hui dans une maison de retraite à Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais). Il se rend chaque semaine à la communauté de l’Arche d’Ambleteuse, à une dizaine de kilomètres. Créée en 1964, l’organisation, qui fête cette année ses cinquante ans, compte aujourd’hui quelque 150 communautés dans 35 pays, accueillant plus de 5.000 personnes. La cérémonie s’est déroulée trois jours avant la tenue, jeudi, d’une conférence nationale du Handicap


8 décembre 2014

Accessibilité : six associations déposent un recours devant le Conseil d’État

L’Association des paralysés de France (APF), l’Union des associations de parents, de personnes handicapées mentales et de leurs amis (UNAPEI), la FNATH, association des accidentés de la vie, l’Association pour l’intégration des personnes handicapées moteurs (ANPIHM), l’Association de défense des polyhandicapés (Adepo) et l’association les Droits du piéton ont déposé un recours devant le Conseil d’État concernant l’Ordonnance relative à l’accessibilité. Plusieurs dispositions de cette Ordonnance sont contraires à la loi d’habilitation du 10 juillet 2014 et aux textes internationaux en vigueur. En conséquence, les associations demandent au Conseil d’État de censurer cette Ordonnance. Depuis plusieurs semaines, les associations ont rappelé leur opposition à cette Ordonnance qui propose des délais supplémentaires inacceptables pour rendre la France accessible. Le recours s’appuie principalement sur deux points : la non-conformité de l’Ordonnance par rapport aux dispositions de la loi n°2014-789 du 10 juillet 2014 habilitant le Gouvernement à adopter des mesures législatives pour la mise en accessibilité des établissements recevant du public, des transports publics, des bâtiments d’habitation et de la voirie pour les personnes handicapées ; la non-conformité de l’Ordonnance par rapport aux engagements européens et internationaux de la France (Convention internationale relative aux droits des personnes handicapées ; Pacte international relatif aux droits civils et politiques).


8 décembre 2014

700000 personnes âgées vivent en établissement d’hébergement

Fin 2011, 693 000 personnes vivent dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées, soit 5,5 % de plus qu’à la fin 2007. Parmi elles, 265 500 l’ont intégré dans l’année. Une personne sur trois rejoignant un établissement en 2011 le quitte la même année.

Les femmes représentent toujours les trois quarts des effectifs. L’âge moyen des résidents progresse de dix mois par rapport à 2007 et atteint 85 ans. Celui des hommes augmente plus que celui des femmes. L’entrée en institution en 2011 est de plus en plus tardive, en moyenne à 84 ans et 5 mois.

Les résidents sont plus dépendants en 2011 qu’en 2007, surtout les plus jeunes. La part des dépendants parmi les résidents de moins de 70 ans augmente de sept points durant cette période. Fin 2011, 22 % des résidents, soit 152 600 personnes, souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée.

Environ 238 700 personnes ont quitté un établissement au cours de l’année 2011. Deux tiers de ces sorties correspondent à des décès. La durée moyenne de séjour, 2 ans et demi, reste stable depuis 2007.


5 décembre 2014

La ville de Paris lance son plan hiver pour les SDF

Dans le cadre de son plan hiver, en soutien au dispositif déjà mis en place par la préfecture de région, 12 gymnases seront mis à disposition par la mairie, par roulement, pour des ouvertures de 3 semaines chacun. Le premier d’entre eux se situe près de la place des Invalides et dispose de 50 lits. Pour avoir un lit, il faut avoir été orientés par le samu social, des associations, des travailleurs sociaux. Personne ne peut venir de lui-même, comme le découvre un SDF, obligé de faire demi-tour. "C’est dur, mais les inscriptions sont faites en amont, toutes les places sont en principe occupées. Si un SDF ne vient pas un soir, on appelle le 115 pour dire qu’il reste des lits", explique Louis Michel, responsable du gymnase. Le site ouvre à 18H00, et les sans-abri y restent jusqu’au lendemain 09H00, où ils sont remis à la rue après un petit déjeuner, pour que les lieux soient nettoyés. Mais "le lit, vous allez le retrouver tous les soirs, pendant 21 jours", soit toute la durée d’ouverture du gymnase, explique-t-il à chaque nouvel arrivant. Au terme des trois semaines, le SDF doit retourner vers la structure qui l’a orienté pour être réinscrit. Ces gymnases s’ajoutent aux près de 2.400 places mobilisables durant l’hiver par la région Ile-de-France, en plus des 45.000 places ouvertes toute l’année.


4 décembre 2014

Propos sur les Roms : le tribunal pas compétent pour juger Valls

Le parquet de Paris a estimé jeudi que le tribunal correctionnel n’était pas compétent pour juger le Premier ministre Manuel Valls, poursuivi par une association pour provocation à la haine en raison de propos sur les Roms lorsqu’il était ministre de l’Intérieur. L’association la Voix des Roms poursuit M. Valls pour provocation à la haine raciale en raison de propos tenus en mars et septembre 2013. Alors ministre de l’Intérieur, il avait déclaré que "les Roms ont vocation à rester en Roumanie ou à y retourner", ou encore qu’ils ont "des modes de vie extrêmement différents des nôtres qui évidemment sont en confrontation". Ces propos avaient suscité une vive polémique. Le procureur Anne Coquet estime que les propos de Manuel Valls "ne sont pas détachables de sa fonction de ministre de l’Intérieur" d’alors. La 17e chambre correctionnelle rendra son jugement sur cette question le 19 décembre.


4 décembre 2014

Armée du Salut : campagne sur les "combats silencieux"

L’armée du Salut lance une campagne de sensibilisation sur ses "combats silencieux", alors que sera célébrée vendredi la journée du bénévolat. L’affiche montre une femme allongée dans la rue, sous des couvertures. Le slogan : "Il n’y a que sur les champs de bataille qu’on devrait enjamber les corps". Ces affiches sont déployées dans le métro parisien, sur les murs de la région Ile-de-France, ainsi que ceux de 200 villes en France. La campagne sera également relayée à la radio. Les dons adressés à l’Armée du Salut permettent à l’association, selon ses propres sources, de "servir plus de 3.400.000 repas par an au niveau national, et de fournir 1.740.000 journées d’hébergement, dont 76% pour des adultes en situation de précarité, 17% pour des personnes en situation de dépendance et 7% pour des enfants et adolescents". L’association compte plus de 3.000 bénévoles et près de 2.000 salariés.