N° 826 | Le 1er février 2007 | Dossiers

Témoignages de détenues

Nathalie Bougeard

Leurs familles ne les ont pas laissé tomber. Fortes de cette chance, les condamnées à de longues peines attendent leur UVF avec une grande impatience et les préparent avec soin. Grâce à ces moments d’intimité avec leurs proches, la plupart d’entre elles retrouvent un nouveau souffle

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner