| Dossiers

Quels assistants sociaux pour la polyvalence de secteur ?

Propos recueillis par Anne Catal

Thèmes : Assistante sociale, Politique sociale

Pour le moment, les professionnels sont à la hauteur assure Chantal Goyau, assistante sociale, chef du service social départemental de Seine-St-Denis : « L’accompagnement est une notion fondamentale pour notre service. On y tient. Au-delà de la réponse ponctuelle qui peut être donnée et qui est souvent nécessaire, nous travaillons aussi sur la revalorisation de la personne et sa reconquête d’un lien social. Nous sommes formés et qualifiés pour cela ».

Néanmoins, Christine Garcette, ancienne présidente de l’Association des assistants de service social s’inquiète pour demain : « Nos futurs collègues ne seront plus formés, comme nous, à une approche globale des situations ; je crains qu’ils ne deviennent de simples exécutants occupés à remplir des dossiers, mettre en place des dispositifs mais sans avoir véritablement le temps de l’analyse »

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Quel avenir pour la polyvalence de secteur ?

Plus de quatre assistants sociaux sur dix sont employés par les conseils généraux, la majorité exerçant en polyvalence de secteur.

Le modèle d’intervention de la polyvalence de secteur, conçu dans l’entre-deux-guerres, perdure mais est confronté aux mutations de notre société et à de nouveaux enjeux politiques, économiques et sociaux. Que va-t-il advenir ? Une réflexion et une approche construites à partir d’une expérience d’une pratique professionnelle en polyvalence de secteur, de lectures et de rencontres avec deux cadres de l’action sociale (lire interview)

Lire la suite…