| Rozenn Le Berre | Angle droit

Logement d’abord • Place aux jeunes

Si les dispositifs Un chez soi d’abord sont accessibles dès 18 ans, seul un faible pourcentage de jeunes en bénéficie. Pourtant, les risques liés au sans-abrisme ne les épargnent pas. Pour mieux les accompagner et garantir l’accès à leurs droits, Lille et Toulouse expérimentent un nouveau dispositif.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner