| Dossiers

Les ressorts d’un CHRS qui fonctionne

Mariette Kammerer

Thème : CHRS

Ozanam, à Vaulnaveys en Isère, est un bel exemple de CHRS qui fonctionne. La démarche d’insertion est centrée sur le travail en ateliers, la santé physique et mentale, et soutenue par un travail éducatif cohérent, le tout dans un cadre agréable et sécurisant. Reportage.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

« Il nous arrive d’inventer des problèmes »

Témoignage d’une assistante sociale du 93.

Lire la suite…

Menaces sur l’indépendance des CHRS

L’avis de Daniel Terlizzi, directeur d’Ozanam

Lire la suite…

Les CHRS entre le marteau et l’enclume

Pris en étau entre une demande en hausse, une crise du logement, des exigences de résultats et un nombre de places insuffisant, les centres d’hébergement et de réinsertion social organisent la gestion de la pénurie en sélectionnant leurs publics. Cette sélection laisse bien souvent les plus en difficulté ou les moins insérables tourner dans le dispositif d’urgence et met à mal le principe d’inconditionnalité de l’accueil auquel ils sont tenus.

Lire la suite…