N° 888 | Le 12 juin 2008 | Dossiers

Les personnes âgées, fil rouge d’un nouveau vivre ensemble ?

Caroline Lefebvre

Thème : Personne âgée

Si le rapprochement entre générations ne se décrète pas, il peut être favorisé notamment pas les collectivités locales. C’est ce que montrent les différentes expériences citées dans ce dossier où par la volonté de quelques-uns, comme à Saint-Apollinaire près de Dijon, c’est la qualité de vie de tout un groupe, voire d’un quartier, qui s’en trouve améliorée.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Une crèche à la maison de retraite

En pratiquant des activités communes, les personnes âgées et les jeunes enfants partagent de précieux moments de plaisir, qui profitent aux uns comme aux autres.

Lire la suite…

Des domiciles protégés mais intégrés dans la ville

Six petites unités de vie pour personnes dépendantes sont éparpillées dans Dijon, au cœur de la cité.

Lire la suite…

« Les communes sont les acteurs les plus pertinents pour rapprocher les générations »

Entretien avec Mohammed Malki, chargé d’enseignement en sociologie et économie à l’Institut régional de travail social de Paris. Mohammed Malki est le directeur d’Accordages, une association qu’il a fondée en 2000 pour promouvoir la démarche intergénérationnelle.

Lire la suite…