N° 768 | Le 6 octobre 2005 | Dossiers

« Le sens s’étiole, il a besoin d’être reconstruit en permanence »

Propos recueillis par Katia Rouff

Les résidants des maisons d’accueil spécialisées (MAS) sont très lourdement handicapés. Philippe Chavaroche, formateur en travail social explique que pour éviter l’usure professionnelle, le personnel qui les accompagne a besoin de lieux de parole, de réflexion et de soutien

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner