| Dossiers

Comment rester motivé(e) en maison d’accueil spécialisé

Katia Rouff

Thème : Polyhandicapé

Les maisons d’accueil spécialisées (MAS) hébergent des adultes lourdement handicapés. Jusque dans les années 80-90, ces établissements étaient de type asilaire et on y pratiquait surtout du nursing et des activités occupationnelles. Aujourd’hui, les résidants bénéficient d’un accompagnement thérapeutique et éducatif

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

« La lutte contre l’usure est un défi permanent »

Damien Gillot, chef de service éducatif à la Maison d’accueil spécialisée de La Plantade [2] à Bort-Les-Orgues (19) affirme que dans ces structures aussi le travail éducatif et thérapeutique permet de mieux accompagner les résidants même lourdement handicapés

Lire la suite…

« Le sens s’étiole, il a besoin d’être reconstruit en permanence »

Les résidants des maisons d’accueil spécialisées (MAS) sont très lourdement handicapés. Philippe Chavaroche, formateur en travail social explique que pour éviter l’usure professionnelle, le personnel qui les accompagne a besoin de lieux de parole, de réflexion et de soutien

Lire la suite…

La maison d’accueil spécialisée Perce-Neige de Bois-Colombes

Soins, bien-être, confort des résidants, activités plaisantes, vie sociale ouverte sur l’extérieur sont les maîtres mots des professionnels de la MAS Perce-Neige [4] de Bois-Colombes (92). Une équipe qui prend plaisir à travailler avec ce public lourdement handicapé, réduisant ainsi les risques d’usure professionnelle

Lire la suite…