N° 976 | Le 10 juin 2010 | Dossiers

La violence faites aux femmes, un combat de tous les jours

Mylène Béline

Thème : Violences conjugales

L’adoption à l’unanimité par les députés, en première lecture, le 25 février 2010, de la proposition de loi « renforçant la protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux femmes » a actionné le tam-tam médiatique. Depuis, il se tait. Mais les violences, elles, courent toujours, avec en tête la violence conjugale dont les femmes sont les principales victimes : une sur dix en France. Tous les deux jours et demi l’une d’elles meurt sous les coups de son conjoint ou compagnon ou ex. Un fléau, teinté de barbarie, auquel notre société tente d’apporter des réponses.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Quelques dispositions de la proposition de loi

Loi adoptée en première lecture par l’Assemblée nationale le 25 février 2010

Lire la suite…

Mise à l’abri et nouveau départ

À Paris, le centre de stabilisation Suzanne-Képès accueille seize femmes victimes de violences intrafamiliales, avec ou sans enfants. Dans un cadre chaleureux, elles bénéficient d’un accompagnement social, juridique et psychologique.

Lire la suite…

« La violence ne s’arrête pas avec la séparation »

Entretien avec Solen Degabriel, juriste au centre d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) de Rennes qui reçoit régulièrement des femmes victimes de violences conjugales [2].

Lire la suite…

Violences faites aux femmes • un combat de tous les jours

L’adoption à l’unanimité par les députés, en première lecture, le 25 février dernier, de la proposition de loi « renforçant la protection des victimes et la prévention et la répression des violences faites aux femmes » a actionné le tam-tam médiatique. Depuis, il se tait. Mais les violences, elles, courent toujours, avec en tête la violence conjugale dont les femmes sont les principales victimes : une sur dix en France. Tous les deux jours et demi l’une d’elles meurt sous les coups de son conjoint ou compagnon ou ex. Un fléau, teinté de barbarie, auquel notre société tente d’apporter des réponses.

Lire la suite…