| Dossiers

L’accueil temporaire, le droit au répit pour les aidants familiaux

Katia Rouff

Thème : Structure temporaire


Pendant vingt-six ans, le Monastère à Villecerf (Seine-et-Marne) a accueilli des personnes polyhandicapées pour des séjours plus ou moins longs, offrant ainsi un droit au répit aux aidants familiaux. L’accueil temporaire, chaînon manquant entre le placement en établissement et la vie à domicile des personnes lourdement handicapées ou âgées, que les aidants familiaux appelaient de leurs vœux est désormais reconnu par la loi et voué à se développer

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Enfants handicapés : épuisement, répit, apaisement...

« Les parents d’enfants handicapés ont le droit au répit » : Hélène Ripolli
« La naissance d’Arnaud a complètement bousculé notre vie familiale », explique Hélène Ripolli, mère d’un adulte autiste de trente-quatre ans. Divorce, éloignement de la famille… (...)


« Il s’agit maintenant de passer à la vitesse supérieure »

Entretien avec Jean-Jacques Olivin, président du Groupe de réflexion et réseau pour l’accueil temporaire (Grath)

Lire la suite…