Le 14 décembre 2006 | Dossiers

« Il est de bon ton, depuis quelque temps, de discréditer la psychanalyse »

Propos recueillis par Guy Benloulou

Entretien avec Michel Hautefeuille, psychiatre, psychanalyste et responsable du service de prise en charge des toxicomanes à l’hôpital Marmothan

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner