N° 548 | Le 19 octobre 2000 | Dossiers

Écrire sur le sable et rêver d’y marcher

Propos recueillis par Guy Benloulou

L’idée, lancée un jour à de jeunes adolescents d’un quartier difficile de Paris, comme une boutade par l’animatrice de l’atelier écriture et l’équipe éducative d’un club de prévention spécialisée, de continuer à écrire au cœur du désert, n’est pas restée lettre morte. Mémoire, ressourcement culturel, identité, et au final pacification avec le milieu scolaire sont les étoiles filantes qui accompagneront bientôt ces « Touaregs » de l’urbain sur les traces de Théodore Monod, ethnologue et auteur de nombreux ouvrages consacrés au désert. Isabelle Marcat-Maheu est animatrice d’atelier d’écriture aux Ateliers « Élisabeth Bing ». Elle intervient dans les quartiers difficiles, en prison, en maison de retraite, et dans le cadre de la formation permanente pour les professionnels du secteur social.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner