N° 1260 | du 29 octobre 2019

Critiques de livres

Le 29 octobre 2019

EHPAD. Une honte française

Anne-Sophie Pelletier


Éd. XO, 2019 (520 p. – 19,90 €) | Commander ce livre

Thème : AMP

AMP*, près des aînés

Les portraits qu’elle nous dresse de ces aîné(e)s qu’elle accompagne sont pleins de tendresse. L’éthique humanisante qui l’anime l’incite à agir au-delà des limites fixées par son contrat de travail. Perdant cette distance et ce recul pourtant systématiquement prônés dans le secteur de l’aide à la personne, elle n’hésite pas à venir passer Noël avec sa famille chez un vieux monsieur esseulé. Des enterrements, elle en suivra dix-sept en quatre ans, n’en manquant aucun, ultime témoignage de considération à ces personnes qu’elle a connues.
Mais elle est aussi révoltée par certaines situations insupportables. Quand les protections ne sont changées que le matin et le soir, la personne âgée baignant dans ses excréments le reste de la journée. Quand un vieillard croupit dans un taudis dégoulinant d’humidité dans l‘indifférence générale ; ou quand une famille aisée profite de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) attribuée à la grand-mère pour faire nettoyer toute la maison.
Anne-Sophie Pelletier pense être moins éprouvée en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad). Elle s’y fait recruter. Elle va y découvrir la course contre la montre, les sous-effectifs de personnel, des stagiaires utilisés pour venir combler la carence de remplaçants, l’absence de respect des rythmes biologiques des résidents. Se sentant coupable, inutile et incapable, elle sombre dans la boisson, avant de se ressaisir dans la lutte. Elle mènera une grève victorieuse de 117 jours dans son EHPAD.
Après la publication de son livre de témoignage, elle est élue députée européenne.

Jacques Trémintin

* Aide médico-psychologique


Dans le même numéro

Critiques de livres