N° 747 | Le 31 mars 2005 | Décryptage

Le nouveau visage, plus précaire encore, de la prostitution

Joël Plantet

À la suite des mesures répressives de la loi sur la sécurité intérieure (LSI, dite loi Sarkozy) pénalisant le racolage passif, les prostitué(e)s ont dû se rendre moins visibles, tout en devenant plus vulnérables. De ses deux ans d’application, un bilan sévère était tiré par les associations concernées, le 15 mars à Paris

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner