Le 22 novembre 2007 | Décryptage

Un statut pour le beau-parent ?

Joël Plantet

Quelle existence juridique donner aux beaux-parents qui, pour l’heure, n’ont quasiment aucun droit ? La question est sensible en regard des droits des « parents non gardiens ». Par ailleurs, quels droits donner à d’autres tiers, comme les familles d’accueil ou les « homoparents » ?

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner