N° 979 | Le 1er juillet 2010 | Dossiers

Un parcours de résilience

Mariette Kammerer

Thème : Résilience

Roberte Colonel, abandonnée puis maltraitée pendant son enfance, a pu malgré tout se construire, psychiquement et affectivement, en s’appuyant sur des « tuteurs de résilience » de qui elle a su se faire aimer.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

La résilience, une valeur sûre ?

Lorsqu’elles sont dévastatrices, les empreintes initiales de nos vies sont-elles irréversibles ? Certainement pas. Même abusé et maltraité, l’enfant n’est pas l’otage passif de ses traumatismes précoces, et encore moins un adulte en miniature. Un consensus – plutôt récent en France – semble s’être édifié sur ce point. Mais la notion, récemment introduite en France, de « résilience » est-elle inattaquable ?

Lire la suite…