N° 877 | Le 20 mars 2008 | Dossiers

Supervision d’une équipe nomade et solitaire

Propos recueillis par Katia Rouff

Thème : Pratique professionnelle

Depuis six ans, Agnès Wilhelm, psychanalyste et analyste de groupe, supervise une équipe de soins à domicile travaillant auprès de patients parisiens âgés

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Témoignages de professionnels sur la supervision

Quatre assistants sociaux du service des adoptions du conseil général de l’Isère réalisent des enquêtes auprès de candidats à l’adoption et rédigent un rapport destiné à la commission consultative d’agrément. Ils participent à 1h 30 de supervision tous les (...)


Ethnopsychanalyse : différences culturelles, approches complémentaires

Entretien avec Patrick Fermi, psychologue clinicien, diplômé en ethnologie

Lire la suite…

La supervision, un dérangement salutaire

Un mercredi par mois, Maryline Touzé, psychiatre de formation analytique, supervise l’équipe du service d’accompagnement à la vie sociale de l’Elan Retrouvé, à Paris

Lire la suite…

La supervision, un outil pour inventer

Depuis trente ans, Paule Lebbe-Berrier, assistante de service social et psychologue, supervise des équipes de travailleurs sociaux en utilisant l’approche systémique. Elle travaille notamment avec les agents d’un centre communal d’action sociale

Lire la suite…

La supervision, un espace tiers nécessaire

Apparue après la Seconde Guerre mondiale, la supervision s’est imposée comme un espace de réflexion indispensable à la pratique quotidienne. Si dans les années 60 elle s’est nourrie de psychanalyse, elle s’est ensuite détournée de ces théories abstraites pour privilégier la rationnalité et les projets concrets. Néanmoins, elle n’a pas renié le bénéfice de sa période freudienne qui lui permet aujourd’hui de mieux appréhender les situations complexes

Lire la suite…