Le 19 janvier 2006 | Décryptage

Quel « habitat-caravane » pour les gens du voyage ?

Joël Plantet

Les caravanes auraient à s’acquitter d’une taxe d’habitation, alors que celles-ci ne sont pas juridiquement reconnues comme logements. Les gens du voyage s’en sentent encore plus discriminés et se mobilisent en rappelant que les engagements de la loi Besson imposant il y a cinq ans la réalisation d’aires d’accueil ne sont absolument pas respectés

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner