| Joël Plantet | Décryptage

Puissance créative de la folie

Depuis bientôt trente ans, le festival biennal Art et déchirure s’appuie sur la folie pour offrir des créations exigeantes. Du 9 au 20 mars, sa quinzième édition se tiendra dans un climat politique alourdi.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner