N° 1168 | Le 3 septembre 2015 | Laetitia Delhon | Dossiers

Prévention de la radicalisation • Quelle place pour le travailleur social ?

Thèmes : Prévention spécialisée, Violence, Travail social

Le travail social comme outil de prévention a été absent des annonces qui ont suivi les attentats de janvier. Et le manque de formation des éducateurs spécialisés en matière de radicalisation s’est fait criant, à mesure que ce phénomène a pris de l’ampleur. Malgré tout, sur le terrain, les travailleurs sociaux se sont emparés de cette problématique et ont commencé à y répondre. Entre écoute d’une parole libérée – sans tabou aucun – et maintien des liens sociaux, leur rôle est plus que jamais essentiel pour renverser une tendance qui n’a rien de fatidique.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner