Le 10 juillet 2003 | Dossiers

Personnes handicapées : pouvoir décider de ses loisirs

Propos recueillis par Jacques Trémintin

Créer un lieu où les gens à mobilité réduite et les valides puissent passer des vacances ensemble, à égalité de statut, a été l’objectif visé avec l’ouverture de l’hôtel de Pen Bron. François Moutet, médecin et directeur médical du centre de rééducation fonctionelle voisin, géré lui aussi par l’association des œuvres de Pen Bron, dit pourquoi il a fallu concilier le médico-social et le secteur lucratif. « Accéder à l’autonomie implique d’en accepter les contraintes » explique-t-il

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner