N° 741 | Le 17 février 2005 | Dossiers

« On pourrait presque parler de mutation de notre projet »

Propos recueillis par Guy Benloulou

Pour Arianne Bourrelier, directrice de la Maison des jeunes et de la culture du Val Maubuée, la MJC a considérablement évolué tant dans ses missions que dans l’accueil des publics et des activités proposées… « Créer du lien social mais aussi donner accès à la culture, reste malgré les difficultés rencontrées sa raison d’être », explique-t-elle.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner