N° 1248 | du 2 avril 2019

Critiques de livres

Le 2 avril 2019 | Jacques Trémintin

Nos intelligences multiples

Josef Schovanek


éd. de L’observatoire, 2018, (187 p. - 17 €) | Commander ce livre

Thème : Handicapés

L’auteur dresse ici un acte d’accusation contre une société obnubilée par la quête de l’isotropie au détriment de l’hétérogénéité et de la standardisation au préjudice de la diversité. Avec, pour commencer, l’assimilation des nombreuses intelligences à sa seule forme linguistique, puis mathématique. Mais aussi de cette diversité linguistique qui ne cesse de se réduire d’année en année, comme peau de chagrin.

Naguère, l’humanité disposait d’une foule de divinités, chaque être humain trouvant une figure lui ressemblant : le monothéisme a épuré le panthéon des Dieux. Le système politique et juridique n’a cessé de s’homogénéiser autour du modèle imposé par la modernité. L’économie s’aligne partout sur les seuls critères de la rentabilité. Les centres d’intérêts tendent à être unifiés autour des mêmes registres. Les modes éducatifs cherchent à se normaliser. Le racisme qui disposait au sommet de la hiérarchie humaine une catégorie a été remplacé par une distinction chronologique qui présente sa propre époque comme en tout point supérieure à l’infini défilé des siècles.

C’est à travers un voyage dans le temps et l’espace que Josef Schovanek nous démontre combien la multiplicité des intelligences se conjugue avec la biodiversité humaine, l’hyper normalité ne garantissant jamais le bonheur, la normalisation l’épanouissement individuel et l’absence de handicap le bien-être.


Dans le même numéro

Critiques de livres

Patrick Belissen

Paroles de Sourds