N° 556 | Le 14 décembre 2000 | Dossiers

Ne pas confondre supervision avec un groupe de formation

Propos recueillis par Guy Benloulou

Il n’est pas facile de remettre en question son travail avec les usagers sans interroger, voire contester l’autorité. Une forme d’analyse de l’action qui peut donc être parfois subversive mais qui est souvent nécessaire. Entretien avec Dominique Fablet, enseignant-chercheur au département de sciences de l’éducation de l’université de Paris X-Nanterre

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner