N° 826 | Le 1er février 2007 | Décryptage

Les statistiques doivent-elles être ethniques ?

Joël Plantet

La question, sensible, devient vite passionnelle, rendant le débat électrique. L’utilisation de statistiques ethniques pour mesurer (et lutter contre) les discriminations serait-elle un principe utile ? Ou au contraire, cette « levée de l’invisibilité » risquerait-elle de créer de dangereux critères « ethno-raciaux » générant, même avec les meilleures intentions, un fichage sournois ?

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner