N° 1184 | Le 28 avril 2016 | Dossiers

« Les problèmes d’ordre psychique n’étaient pas bien vus »

Entretien avec Charles Juliet

Thème : Histoire

Charles Juliet raconte dans son livre Lambeaux l’histoire de sa mère, morte par famine en 1942 à l’hôpital psychiatrique de Bourg-en-Bresse.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Hôpitaux psychiatriques sous l’Occupation

Plus de soixante-dix ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’heure de la mémoire a enfin sonné pour les victimes civiles du conflit. À Falaise, non loin de Caen, un mémorial doit être inauguré le 8 mai. Un geste mémoriel doit aussi être effectué pour rendre hommage aux milliers de patients, morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques. Une histoire douloureuse, trop méconnue et ternie par des polémiques sur la question des responsabilités.

Lire la suite…

{"Les problèmes d’ordre psychiques n’étaient pas bien vus"}

Charles Juliet raconte dans son livre Lambeaux l’histoire des sa mère, morte par famine en 1942 à l’hôpital psychiatrique de Bourg-en-Bresse.

Lire la suite…

Partager l’histoire, partager son histoire

À l’occasion de l’ouverture du mémorial à Falaise (Calvados), un établissement et service d’aide par le travail (Esat) et un lycée professionnel ont suscité la rencontre entre leurs deux publics. Objectif : travailler ensemble sur le vécu des personnes vulnérables, hier et aujourd’hui.

Lire la suite…

De l’oubli à la mémoire

Plus de soixante-dix ans après la fin de la seconde guerre mondiale, l’heure de la mémoire a enfin sonné pour les victimes civiles du conflit. À Falaise, non loin de Caen, un mémorial doit être inauguré le 8 mai. Un geste mémoriel doit aussi être effectué pour rendre hommage aux milliers de patients, morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques. Une histoire douloureuse, trop méconnue et ternie par des polémiques sur la question des responsabilités.

Lire la suite…

Reportage • Partager l’histoire, partager son histoire

À l’occasion de l’ouverture du mémorial à Falaise (Calvados), un établissement et service d’aide par le travail (Esat) et un lycée professionnel ont suscité la rencontre entre leurs deux publics. Objectif : travailler ensemble sur le vécu des personnes vulnérables, hier et aujourd’hui.

Lire la suite…