| Dossiers

Les espaces de rencontre parents-enfants

Mariette Kammerer

Thème : Parentalité

En vingt ans, quelque cent trente espaces de rencontre parents-enfants ont vu le jour [1]. Ils ne sont reconnus juridiquement que depuis la loi du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance. Ces lieux neutres ont pour but le maintien de la relation ou la reprise de contact entre un enfant et son parent dont il a été éloigné, le plus souvent suite à une séparation conflictuelle.

Rattachés à des services publics ou des associations, ces lieux sont animés par des travailleurs sociaux et ont vocation à permettre un jour une rencontre sans intermédiaire. Une expérience souvent bénéfique pour la construction psychologique de l’enfant, mais une contrainte très mal vécue par les parents.

La Maison des familles et des cultures, structure de soutien à la parentalité, a mis en place un espace-rencontre depuis un an. Accompagner la relation, gérer les tensions et le malaise des parents : une mission délicate pour les travailleurs sociaux qui animent le lieu.

[1Ces lieux s’inscrivent dans le droit d’accès de l’enfant à ses deux parents, affirmé en 1990 dans la convention internationale des droits de l’enfant

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Espace-rencontres : un manque criant de financements

Entretien avec Marie-Line Bod, directrice APCE/afccc
La plupart des parents qui se rendent dans des espaces-rencontres le font sous injonction du juge aux affaires familiales. Quelle analyse faites-vous de cette contrainte d’une part, et de la (...)