N° 1290 | Le 2 mars 2021 | par Philippe Godard, ancien formateur en pédagogie dans un institut régional de travail social | Matière à pensées

Le travail social, en 2050

Thèmes : Politique sociale, Histoire

Au printemps 2020, en plein confinement, Giorgio Agamben annonçait
que «  notre prochain a été aboli  » (1). Laurent Ott prophétisait, au même moment, dans les colonnes du Lien social, qu’en 2050, «  on deviendra sans doute travailleur social par hasard, par désœuvrement ou par décision d’un logiciel  ». Des deux côtés, une même désespérance sur l’humanité…

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner