N° 777 | Le 8 décembre 2005 | Décryptage

Le surendettement, fruit pourri du crédit

Joël Plantet

Depuis quinze ans que la loi Neiertz a été adoptée, le surendettement a changé de visage, tout en s’aggravant. Aujourd’hui en France, on évalue entre cinq et six millions le nombre d’exclus bancaires. Les organismes de crédit n’ont manifestement initié aucune réflexion sur le sujet, profitant éhontément de la vulnérabilité de certaines familles. À quand une réelle volonté politique de révoquer l’exclusion bancaire ?

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner