N° 974 | Le 27 mai 2010 | Dossiers

Le langage des jeunes, vivre avec 300 mots

Joël Plantet

Thème : Langage

Que se passe-t-il lorsque l’on n’a pas les mots pour le dire ? D’éventuelles insuffisances peuvent-elles entraîner d’autres expressions plus violentes ? Comment, par exemple, le langage structure-t-il l’exclusion des jeunes de certaines cités ? Des initiatives sont menées auprès des élèves pour les aider à maîtriser le langage, vecteur d’insertion, en dehors de leur propre code. Reportage à Aulnay-sous-Bois.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Témoignage de Christophe Lamazere

Responsable communication interne et membre de la DRH de SNCF-Voyages, il a reçu deux élèves pour une simulation d’entretien d’embauche.

Lire la suite…

ZEP, ateliers sur le langage

Pour favoriser un dialogue citoyen et ouvrir des perspectives aux jeunes des banlieues pauvres, le programme Bien dit ! sensibilise les élèves de ZEP aux codes de langage et organise des rencontres avec des employeurs qui acceptent de les coacher. Reportage à Aulnay-sous-Bois.

Lire la suite…