N° 1012 | Le 31 mars 2011 | Dossiers

La ressource du lien fraternel

Katia Rouff

Thème : Placement familial

Le village d’enfants SOS de Plaisir (Yvelines) accueille quatorze fratries. Agés de quelques jours à vingt et un ans, les enfants vivent avec leurs frères et sœurs dans une maison familiale animée par une mère SOS. Elle leur assure une stabilité affective jusqu’à leur majorité et même au-delà, en lien avec une équipe éducative pluridisciplinaire.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Trois questions à Olivia Troupel-Cremel

Maître de conférences en psychologie du développement à l’Université de Toulouse II.

Lire la suite…

« Former les accueillants pour donner du sens au placement »

ENTRETIEN AVEC Nathalie Savard, psychologue et chargée d’études à l’Observatoire national de l’enfance en danger (Oned), coordonatrice du dossier « La théorie de l’attachement. Une approche conceptuelle au service de la protection de l’enfance », 2010.

Lire la suite…

La théorie de l’attachement au service de la protection de l’enfance

Une étude récente [2] de l’Observatoire national de l’enfance en danger (Oned) met à disposition des acteurs de la protection de l’enfance un ensemble d’outils et de réflexions sur la théorie de l’attachement. Elle rappelle l’importance de sa prise en compte dans le placement d’enfants.

Lire la suite…