N° 1279 | du 15 septembre 2020

Critiques de livres

Le 15 septembre 2020

La rencontre au cœur du métier d’assistant social

Charline Olivier


Éd. Erès, 2020, (258 p. – 16 €)

Thèmes : Assistante sociale, Pratique professionnelle

Au cœur de l’impensable

Pour être familière aux travailleurs sociaux de terrain, la lecture du dernier livre de Charline Olivier ne plongera pas que les candides dans une forme de saisissement. C’est vrai qu’on en rencontre des situations hors du commun dans cette profession ! Cet agité qui vous hurle à la face votre incompétence, parce que vous n’avez pas satisfait à sa demande. Cette mère de la communauté des gens du voyage qui ne reconnaît pas son enfant de dix ans surprise à voler. Seena, contaminée par le Sida après s’être prostituée, qui déclare lors d’un entretien son envie de mourir. Ryan, 14 ans, qui entre dans la délinquance pour briser l’isolement familial et attirer l’attention sur les violences conjugales qui s’y jouent. Madame Baudelaire, hospitalisé après avoir tenté d’étrangler son enfant : elle attend un bébé. Max, bébé qui naît très abîmé d’une mère toxicomane. On se dit que présentées dans des scénarios de fiction, ces situations seraient peu crédibles. L’assistant social intervient dans le huis-clos des familles. Cette rencontre entre l’un qui attend une aide et l’autre qui est prêt à la lui apporter devrait normalement bien se passer. La réalité est toujours plus complexe. Car l’accompagnement ne consiste pas à fournir des solutions, mais à déceler ce qui chez l’autre peut lui permettre de se mobiliser et devenir acteur de sa vie. Ce que montre l’auteure tout au long de ses récits.

Jacques trémintin


Dans le même numéro

Critiques de livres