| Dossiers

La réduction des risques chez les usagers de drogue

Marianne Langlet

Thèmes : Toxicomanie, Sida

Face à la montée de l’épidémie de VIH/sida parmi les injecteurs de drogue, les pouvoirs public ont dû, voilà près de vingt ans, se résoudre à l’évidence et accepter la politique de réduction des risques. Aujourd’hui, cette politique a fait ses preuves mais reste toujours menacée de représailles par les partisans d’une répression de l’usage de drogue. Une bataille de la morale bien pensante contre le pragmatisme.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

STEP : au-delà du distributeur de seringues

Le programme d’échange de seringues STEP a été créé en 1995 par l’association Espoir Goutte d’Or. Depuis, STEP ne cesse d’évoluer. Avant-poste d’observation des usages de drogue, il est le créateur du premier kit de réduction des risques à destination des fumeurs de crack. Lieu d’accueil, il offre aux usagers de drogue du matériel, des informations mais aussi des possibilités de mieux-être.

Lire la suite…

Bus méthadone : faciliter l’accès à la substitution

Le Bus méthadone de Paris offre un accès facilité à la substitution pour des usagers aux parcours complexes.

Lire la suite…