N° 608 | Le 7 février 2002 | Dossiers

La langue des cités est-elle fréquentable ?

Katia Rouff

Thème : Langage

C’est un langage à prendre en considération tout comme le savoyard, le breton ou le corse n’hésitent pas à plaider des spécialistes. Pour d’autres observateurs ce parler est au contraire une machine à exclure supplémentaire qui ne fait que refermer un peu plus le ghetto sur les jeunes des quartiers. Pour tous en tout cas le phénomène existe. Et il faut au moins le respecter, le comprendre et s’en occuper

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Connaître « les significations sociales et culturelles du langage des jeunes »

Propos recueillis par Guy Benloulou
Peut-on parler de langue à propos du parler des cités ? Le plus souvent quand la langue parlée dans les banlieues est évoquée, c’est à propos de mots, d’expressions, d’intonations, de quelques usages restreints comme (...)


« Le danger d’appauvrissement de la langue est réel »

Le point de vue de François Ilboudo, professeur de lettres au lycée Delambre dans les quartiers Nord d’Amiens

Lire la suite…