| Dossiers

La PMI en souffrance

Confrontées à une baisse de moyens, les équipes de protection maternelle et infantile craignent de devenir une « médecine des pauvres » et dénoncent la tendance des conseils généraux à vouloir les cantonner à la détection de la maltraitance et à confondre leur rôle avec celui des travailleurs sociaux.

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner