N° 1275 | du 9 juin 2020

Critiques de livres

Le 9 juin 2020

LE MURMURE DES DÉMONS

Christian Haag


Éd. NomBre7, 2020 (76 p. – 10 €) | Commander ce livre

Thèmes : Placement familial, Protection de l’enfance

Itinéraire d’un enfant placé

Il n’est pas si fréquent qu’un ancien enfant placé réussisse, avec autant de talent, à faire entrer le lecteur dans la peau de celui qui a été si longtemps poursuivi par les traumatismes du syndrome abandonnique. Il faut lire le récit de Christian Haag, pour mieux comprendre les réactions de ces enfants qui, avides d’affection, n’en rejettent pas moins celles et ceux qui leur en proposent. Ecrit d’une maîtresse plume, l’auteur nous décrit un cheminement qui commence comme bébé, échappant de peu à la mort que lui destinaient ses parents, et se termine comme éducateur spécialisé, en passant par un placement en famille d’accueil, puis en foyer, suivi d’un contrat jeune majeur. Que sont précieuses les descriptions de ses tentatives qui perdureront jusqu’à l’adolescence pour attirer l’attention : colères, pleurs, crises d’épilepsie provoquées, mensonges sur un état de santé prétendument défaillant…
Tout était bon alors pour que l’on s’intéresse à lui, explique-t-il. Mais, l’affection tant attendu est dangereuse, car elle fait souffrir quand elle s’étiole. Alors, on préfère rejeter, avant de risquer de l’être. Quels tuteurs de résilience ont permis à Christian Haag de se restaurer : une famille d’accueil aimante ? L’activité théâtrale qui l’a aidé à tenir le centre de la scène ? Le travail avec d’habiles psychologues ? La présence, à ses côtés, d’éducateurs (rices) bienveillantes et structurants ? Le film dont il fut l‘un des protagonistes en 2005 ? La recherche de ses géniteurs permettant un vrai deuil ? La consultation de son dossier ? Sans doute un peu tout cela. Aujourd’hui, l’auteur utilise son savoir expérientiel pour éclairer et accompagner la carence affective des enfants placés dont il partage le quotidien. Plus que tout autre, il sait identifier et décoder leur quête désespérée d’attachement.

Jacques Trémintin


Dans le même numéro

Critiques de livres

Jean-Philippe de Garate

LE JUGE DES ENFANTS