| Dossiers

L’éducation populaire a-t-elle un avenir ?

Joël Plantet

Thème : Histoire

Fin août 2005 à Amiens, le congrès national des Centres d’entraînement aux méthodes éducatives actives (Ceméa) a élaboré des propositions d’action pour les années 2006 – 2010. Toujours aussi militant, le mouvement d’éducation populaire a rappelé que la laïcité est un enjeu pour les années à venir. Et a également appelé les mouvements d’intervention sociale — comme tous les acteurs de l’éducation — à faire émerger des alternatives aux politiques libérales

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner

Dans le même numéro

Dossiers

Les centres de formation de l’éducation spécialisée en péril

L’éducation spécialisée est traversée depuis quelques années par des courants idéologiques opposés à l’éducation populaire dont elle est issue. Ne risque-t-elle pas, à terme, de perdre de vue son rôle de transformation sociale au profit d’une forme de gestion des populations marginales ? Le point de vue de François Chobeaux, sociologue et formateur aux Ceméa

Lire la suite…