N° 861 | Le 15 novembre 2007 | Décryptage

L’amélioration de la condition pénitentiaire se fait attendre

Joël Plantet

Sur tous les tons, tous les observateurs le ressassent : la prison va mal et s’apparente à un déni de démocratie. La loi pénitentiaire annoncée pour cet automne et l’instauration d’un contrôleur général des lieux privatifs de liberté vont-ils y changer quelque chose ?

Ce contenu est réservé aux abonnés à la version numérique de Lien social

Vous êtes abonné(e) ?

Connectez-vous pour accéder en ligne aux contenus de Lien Social.

Vous n’êtes pas abonné(e) ?

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à tout le site.

S’abonner